Month: February 2012

Tous les secrets de la mode au XIXe siècle

 - by Designers

La mode, en général, est d’humeur changeante et c’est particulièrement vrai concernant la mode féminine qui évolue parfois très vite. La mode masculine est peut-être plus stable, même s’il existe des périodes caractéristiques.

Ce qui est vrai aujourd’hui l’est aussi pour hier. Prenons par exemple le XIXe siècle, et d’après les gravures existantes qui permettent de juger des différentes tendances de l’époque, on remarque le même phénomène : la mode masculine reste assez régulière alors que la mode féminine change de tendance très rapidement.

Commençons par étudier les principaux critères de la mode masculine du XIXe siècle. C’est à cette époque notamment que le port du pantalon s’est imposé. En effet, le siècle précédent, la mode, souvent initiée par la royauté, était beaucoup plus fantaisiste. Le XIXe siècle est marqué par une tendance masculine à la sobriété : la plupart des costumes sont de couleurs sombres. On retrouve quand même quelques fantaisies dans les gilets et les vestes, mais le tout a tendance à s’uniformiser à la fin du siècle. Le XIXe siècle est aussi marqué par le haut de forme, qui tel un symbole de l’ère industrielle avait tendance à gagner en hauteur en même temps que les cheminées d’usine.

Concernant la mode féminine, l’allure des femmes de l’époque évoluait considérablement. Au début du XIXe siècle, la tendance est aux robes droites, alors que dès la restauration de l’ancien régime, les femmes préfèrent des tenues plus amples, spécifiques de l’époque romantique. Dès les années 30, on remarque l’apparition de tissus à motifs, principalement des carreaux, une tendance qui vient d’Angleterre. A la fin du siècle, les femmes aimaient avoir une taille fine et le corset était ainsi très utilisé et un des piliers de la mode de l’époque, même si cet accessoire était particulièrement contraignant pour les dames qui éprouvaient alors de la peine à respirer.